Zoom sur le livret A, un produit d’épargne intéressant Mai15
Mots clés
Articles liés Partager

Zoom sur le livret A, un produit d’épargne intéressant

Le livret A est un des placements les plus prisés des épargnants qui veulent mettre de côté leurs économies en vue de faire face à des imprévues, de concrétiser un projet ou de préparer sereinement la retraite. Il a été conçu le 22 mai 1818 par monsieur Benjamin Delessert, le fondateur des Caisses d’épargne. Il est proposé dans tous les établissements bancaires du territoire français et est accessible à toute personne (majeure ou mineure).

Les privilèges accordés par le livret A

Le livret A est un compte épargne sécurisé qui offre une multitude d’avantages. En premier lieu, il permet aux contribuables d’alimenter leur compte selon leur envie et leur moyen. En second lieu, il génère des intérêts totalement défiscalisés et exonérés de prélèvement social d’une hauteur de 0,75 %. Pour terminer, ce produit donne aux particuliers la chance d’avoir accès à l’intégralité de leur fond à tout moment contrairement aux comptes bloqués.

Les formalités à remplir pour avoir un livret A

Certes, le livret A est accessible à toute personne. Toutefois, pour en posséder un, les épargnants doivent passer par plusieurs étapes. En premier lieu, il faut que les contribuables signent un contrat écrit avec l’établissement bancaire de leur choix. Ce document doit contenir toutes les opérations acceptées par la banque (dépôt, retrait…). En second lieu, les particuliers sont obligés de faire un versement initial de 10 € au minimum (1,5 € pour un livret à La Banque postale) pour créer un compte.

À titre d’information, d’après le décret n° 2012-1128 du 4 octobre 2012, un établissement bancaire est autorisé à ouvrir un livret A que s’il a confirmation (auprès de l’administration fiscale) que le souscripteur ne dispose pas encore de compte. En effet, un épargnant ne peut avoir qu’un seul et unique livret A. En cas de cumul de ce produit, le titulaire sera soumis, selon l’article L.221-3 du code monétaire et financier, à une amende équivalente à 2 % de l’encours du livret surnuméraire.

Le mode de calcul des intérêts du livret A

Les intérêts générés par le livret A se calculent sur l’application des règles des quinzaines, c’est-à-dire deux fois par mois. De ce fait, les personnes qui désirent augmenter leurs économies sont obligées de faire un versement au 16 du mois ou au premier jour du mois suivant. À l’inverser, les contribuables qui souhaitent prendre de l’argent sont invités à faire leurs retraits au dernier jour du mois précédent ou au 15e jour du mois en cours.

À combien s’élève le plafond du livret A ?

Le livret A est un compte épargne limité à une somme de 22 950 € pour les particuliers et 76 500 € pour les associations. Une fois le seuil atteint, les épargnants n’ont plus de droit de faire des dépôts tant qu’un retrait n’a pas été effectué au préalable. Il est toutefois à noter que les intérêts produits par ce livret peuvent porter la valeur du livret au-delà du plafond.

Quels sont les produits cumulables avec le livret A ?

Comme énoncer précédemment, détenir deux livrets A est passible de sanction. Cependant, ce compte est cumulable avec d’autres produits comme le livret d’épargne populaire (LEP), le livret jeune, le plan d’épargne logement (PEL) ou encore le compte épargne logement (CEL).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)